Hi, I’m Manu.

I used to have a blog a couple of years ago. I have to admit that I missed it a little, so I decided to go back at it in 2014. I write about a bunch of different topics.

Why “plothole.net”? As defined on wikipedia,

a plot hole, or plothole is a gap or inconsistency in a storyline that goes against the flow of logic established by the story’s plot, or constitutes a blatant omission of relevant information regarding the plot, sometimes even contradicting itself. These include such things as unlikely behaviour or actions of characters, illogical or impossible events, events happening for no apparent reason, or, statements or events that contradict earlier events in the storyline.

This definition suits my life pretty well.

Here are a couple of links if you want to know more about me:

And last but not least, here is my resume.

Thanks for reading.

N.B. this site has been tested on the most recent versions of Safari and Chrome on Mac OS X, as well as Safari on iOS. If something seems broken on one of those browsers, shoot me an email. If you’re using another browser, I’m sorry. I don’t find fixing browser quirks very interesting, I do enough of it professionnally.

eh voilà, changement de train terminé =P

Je reprends donc où j’en étais resté. Encore un après-midi passé à attendre… c’était bien lourd, mais bon, je préfère ça à de la marche. Quand je suis arrivé à la cabane des Sommêtres, il y avait des gars de la protection civile qui faisait des travaux d’entretiens sur la voie d’accès, genre consolidation des barrières, bétonnage, etc. Ces cons passaient la moitié de leur temps à siroter des bières… j’aurais dû faire de la PC (même si je bois pas de bière, ça m’a l’air bien plus relax quand même… quoiqu’on doit aussi avoir l’impression de perdre son temps =). La troupe est arrivée entre 1800 et 2000 (je crois). Le menu de la soirée était une truite entière à cuisiner sur le feu. L’idée était bonne, mais vu les circonstances, cad un moral de la troupe bien bas, tous étant fatigués, le tout a un peu capoté. Un des groupes avait leur emplacement de bivouac (défini par moi-même, je vous le rappelle) sur un nid de guêpes!! Résultat des courses: 4 personnes à l’hopital, dont une avec pas moins de 7 piqûres… tssss quelle bavure =) . Les cadres ont encore eu droit à une belle engueulée de la part de notre commandant de compagnie… pas bien grave, mais ça avait eu l’air d’en choquer qques-uns… Bref… encore une nuit dans mon camion, à me les geler (pas étonnant dès lors que je suis enrhumé… ). Le lendemain matin (vendredi et dernier jour de cette semaine de merde), encore une fois, rangement du bivouac. On est retourné à La Chaux-de-Fonds, puis départ pour Rafz en fin de matinée. Après un petit arrêt au McDo de Spreitenbach, on est arrivé à notre village chéri, Rafz.… bon, l’accu de mon laptop est foutu…