Hi, I’m Manu.

I used to have a blog a couple of years ago. I have to admit that I missed it a little, so I decided to go back at it in 2014. I write about a bunch of different topics.

Why “plothole.net”? As defined on wikipedia,

a plot hole, or plothole is a gap or inconsistency in a storyline that goes against the flow of logic established by the story’s plot, or constitutes a blatant omission of relevant information regarding the plot, sometimes even contradicting itself. These include such things as unlikely behaviour or actions of characters, illogical or impossible events, events happening for no apparent reason, or, statements or events that contradict earlier events in the storyline.

This definition suits my life pretty well.

Here are a couple of links if you want to know more about me:

And last but not least, here is my resume.

Thanks for reading.

N.B. this site has been tested on the most recent versions of Safari and Chrome on Mac OS X, as well as Safari on iOS. If something seems broken on one of those browsers, shoot me an email. If you’re using another browser, I’m sorry. I don’t find fixing browser quirks very interesting, I do enough of it professionnally.

Katia y Manu en Andalucia

day ZERO sun 18IV2004

comme dans mon habitude (cf mon voyage aux stazunis) j’suis un peu à la bourre pour raconter mon p’tit tour en Andalousie avec mon amour de ma vie-de-maintenant, mais je vais essayer de me creuser un peu la tête pour me rappeler tout ce qui s’est passé pendant cette semaine sous le soleil espaÑol :)

c’est parti! comme tout bon voyage, il fallait commander des billets d’avion (2 x 374 CHF avec iberia), réserver un carosse (un peu plus à ce sujet plus tard!) et faire les bagages. je suis un peu con mais je préfère voyager avec toutes mes affaires en bagage à main si c’est possible. j’ai donc tout bourré dans mon p’tit sac à dos, tandis que katia a choisi la voie de la sagesse et a tranquillement casé ses affaires dans un gros sac de sport. je suis allé dormir chez elle, vu qu’on devait prendre l’avion le lendemain matin à 8hoo (donc debout à 5h3o! aRgH!!) et que ça nous permettait de prendre le bus ensemble et tout et tout.

day ONE mon 19IV2004

genève-madrid-malaga en avion, puis malaga-gibraltar-tarifa-(cadiz-sevilla-huelva-)monte gordo en voiture

beaucoup de choses pour ce premier jour! donc réveil à 5h3o, belle-maman nous fait des croissants dans le four, mais on a pas le temps de les manger et on les embarque dans le bus. on arrive à l’aréoport ;) , check-in et attente. le premier vol vers Madrid se passe sans encombres. là-bas, on tourne en rond en bus sur le tarmac, mais on arrive quand même à temps pour l’embarquement du second vol, vers Malaga cette fois. la fin du vol a été un peu agitée (j’adore!), mais c’en était presque trop pour Katia. à la récupération des bagages, on a longtemps attendu que le sac de Katia passe, quasiment jusqu’à ce qu’il n’y ait plus personne autour de nous. c’est alors que lui vient l’idée de regarder sur le ruban voisin et bingo! son sac de sport est entrain d’y accomplir son n-ième tour de manège :D . en fait, au dessus du ruban où on attendait au début, il y avait un panneau expliquant que les bagages en provenance de pays non-UE sont à récupérer ailleurs… et bien sûr la Suisse n’est pas dans l’UE… pfff.

bref, direction location de carosse. au départ, on voulait louer une 206/clio automatique. ce modèle n’était plus disponible, alors je nous avait inscrit pour la même catégorie, mais en boîte manuelle. Katia et moi balisions un peu pendant les jours avant le départ à l’idée de devoir conduire dans des villes inconnues et se battre furieusement avec le point de friction (eh ouais, moi et l’embrayage… ). arrivé sur place, j’ai donc quand même demandé une automatique, et ils nous ont loué une ford focus 1.6 à boîte automatique avec 39xx km. une voiture quasi neuve donc. départ direction Gibraltar! pour commencer, on se paume dans Malaga, parce qu’on avait pas pensé à regarder une carte avant de se lancer sur l’autoroute, mais on finit par trouver la bonne direction. un p’tit arrêt façon danger-de-la-route à un ‘viewpoint’ (?), un p’tit arrêt dans un bled au bord de la mer pour s’acheter à boire et une bonne glace Mars, un p’tit stop à la Linea (juste à côté de Gibraltar). quand on a vu la file d’attente pour entrer à Gibraltar (UK!) et vu qu’on avait encore un bon bout de route devant nous, on s’est dit qu’on allait se contenter de qq photos du rocher de Gibraltar. on pensait aussi pouvoir apercevoir l’Afrique depuis là, mais non :( . on continue la route direction Tarifa. juste avant d’y arriver, on traverse un paysage un peu montagneux assez impressionant, et cette fois, ouais! on voit l’Afrique au loin :) . à Tarifa on fait un p’tit arrêt pour prendre des photos de la mer et de l’Afrique justement. c’est bô tout ça :) . mais on a toujours qq 100aines de km devant nous, donc on retourne sur la route avec les étapes (sans arrêt) de Cadiz, Sevilla et Huelva. après Huelva, y a la frontière hispano-portugaise : 1ère fois au Portugal pour le Manu!! yeah!!! on gagne une heure en passant la frontière, ce qui fait qu’on arrive chez la grand-maman de Katia un peu plus tôt que prévu (mais je sais plus l’heure :/ ). un bref bonjour à grand-maman Romao, pis Katia et moi allons faire un p’tit tour sur la plage de Monte Gordo où (par hasard) y a une p’tite fête locale. mouais, bof… la longue journée se termine par une nuit de sommeil (sommeil?) à se geler les couilles dans un froid polaire… pinaise! on est au Portugal ou quoi?

le rocher de Gibraltar
le rocher de Gibraltar
Tarifa
Tarifa
la mer et l'Afrique au loin
la mer et l'Afrique au loin
la mer et l'Afrique au loin
la mer et l'Afrique au loin
la mer et l'Afrique au loin
la mer et l'Afrique au loin

day TWO tue 20IV2004

monte gordo-(huelva-)sevilla

on avait compté sur la nuit pour nous redonner des forces, mais c’était raté :S

bye bye grand-maman Romao!! bye bye le Portugal aussi et bonjour Sevilla! on a pensé que c’était une bonne idée de s’arrêter aux ‘i’ informations touristiques pour demander une liste d’hotels de Sevilla. on avait acheté un bouquin sur l’Andalucia avant de partir qui contient des cartes (bien trop sommaires comme il s’est avéré par la suite) de chacune des villes sur notre carnet de route et qui indiquait justement ces fameux ‘i’ . bref, on pose le carosse dans un parking et on va chercher cette liste pour choisir un hotel pas trop cher, mais suffisamment bien pour dormir au chaud cette fois! qq photos du Guadalquivir (fleuve de Sevilla) et 2 coups de fil de Katia-la-Gallega plus tard, départ pour l’hotel…

bienvenue dans l’enfer du traffic de Sevilla! en général, j’arrive à lire une carte sans problème, mais quand y a des voies à sens unique partout, des impasses et j’en passe, c’est quasi impossible de trouver quoi que ce soit. Katia en a fait les frais et qq ‘putana’ et coups de klaxons y sont passé (ben ouais, le seul moyen de survivre, c’est de conduire comme les locaux ;) ). on finit par se faire montrer la route par un taxi et on se rend compte qu’on était pas passé loin de l’hotel 2h auparavant :S !

après une bonne pause dans la chambre d’hotel, on a été se balader dans les ruelles pour arriver directement devant la cathédrale. clic-clac, une photo par ci, une autre par là, c’est choli :) . c’est déjà trop tard pour visiter la cathédrale (17hoo je crois), donc on se dirige vers le Real Alcazar qui est juste à côté. impressionant! c’est dingue comme les zarab se sont donné pour édifier cette forteresse (cf photos). plus de la moitié est en fait constituée de verdure (palmiers, fontaines, etc.). c’est vraiment classe. bravo missieux les zarab (eh ouais, ils ont fait bien plus qu’inventer le zéro ;) ).

on a fini la journée par un p’tit resto repéré par Katia, non loin de l’hotel (fatigue oblige!). au menu : des bêtes du fond de la mer pour Katia et d’autres bêtes d’autres fonds de mer pour Manu (des calamars dans mon cas).

el Guadalquivir
el Guadalquivir
el Guadalquivir
el Guadalquivir
el Guadalquivir
el Guadalquivir
la cathédrale
la cathédrale
la cathédrale
la cathédrale
la cathédrale
la cathédrale
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
el Real Alcazar
la cathédrale
la cathédrale
la cathédrale
la cathédrale

day THREE wed 21IV2004

sevilla

on a bien dormi cette fois! et longtemps :)

on s’est improvisé un petit déjeuner au bord du Guadalquivir avec des bricoles achetées au Corte Ingles repéré la veille. Trop sympa le picnic assis sous le soleil, dans l’herbe avec mon cariÑo à mes côtés :) . on profite pour bronzer/cramer un peu et pour décider ce qu’on allait visiter l’après-midi. notre choix s’est porté sur la plaza de EspaÑa uniquement, mais c’était à une bonne petite marche d’où on était. sur le chemin, on a traversé un bâtiment de l’université (z’ont pas l’air de bosser beaucoup là-bas :D ), et on a passé un jardin avec des fleurs au pollen-de-la-mort-qui-tue. je suis pas allergique au pollen, mais là on a tous les deux pas mal éternué et cette saloperie piquait les zieux. ça m’a donné un p’tit aperçu de ce qu’endurent les personnes allergiques au pollen :S… la plaza de EspaÑa, c’est joli, mais un peu trop pompeux à mon goût ( 1:0 pour les zarab! ). ensuite on s’est posé un moment dans un parc, j’en ai profité pour faire un peu le gosse sur les balançoires et des bisous à Katia :)

il me semble qu’on est ensuite repassé par un Corte Ingles, pis pause à l’hotel.… euhm… a suivi LA dispute du voyage (nan nan, pas de détails, même sous la torture je ne blog-erai pas)… après qu’on ait repris nos esprits, on décide d’aller se faire un Pans et co. mais tout est fermé, à part le Burger King juste en face. bon ben, au menu : Burger King…

plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa
plaza de EspaÑa

day FOUR thu 22IV2004

sevilla-cordoba

en arrivant à Cordoba, même scénario qu’à Sevilla : trouver le ‘i’ le plus proche (mais là on s’est beaucoup moins planté) et choisir un hotel à partir de la liste qu’ils nous donnent là-bas. pour nous simplifier la vie et pour épargner nos nerfs on en a pris un tout près et on est parti en éclaireurs à pied d’abord, histoire de répérer les sens unique. 1h plus tard, on avait notre chambre, la voiture était parqué dans le garage de l’hotel et on avait la conscience tranquille pour aller visiter la Mezquita ( = mosquée ). une fois de plus, les zarab ont prouvé qu’ils maîtrisaient ( 2:0 pour les zarab! ). ce qui est hallucinant, c’est qu’au milieu de la mosquée, y a une mini-cathédrale! bizarre mélange de religion je trouve… en tout cas, c’est du tout bô!

puisqu’il fait soif sous le soleil andalou, on part à la recherche d’un Corte Ingles (encore!) pour s’acheter à grignoter et à boire. après une p’tite pause sur un banc dans un parc, on revient à l’hotel par le joli quartier de la Juderia (ancien quartier juif). Katia voulait absolument acheter un autocollant de taureau (cf 2ème photo ci-dessous) pour sa

et on a fini par en trouver (après avoir cherché à Sevilla) dans un des nombreux magasins pour touristes. pause-douche à l’hotel.

le soir, on a été manger dans un petit resto juste en face de la Mezquita. on passe une petite porte et on se retrouve dans une cour intérieure trop jolie. les prix de la bouffe sont tout à fait abordables. excellent! au menu : paella, frites, poivrons, viande pour mademoiselle et pareil sans la paella pour monsieur.

la chambre d'hotel à Cordoba
la chambre d'hotel à Cordoba
un taureau sur l'autoroute entre Sevilla et Cordoba
un taureau sur l'autoroute entre Sevilla et Cordoba
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
la Mezquita
un pont (!)
un pont (!)

day FIVE fri 23IV2004

cordoba-granada

on s’est pas trop pressé pour quitter nos lits douillets :) . après un ravitaillement au supermarché, on a pris la route direction Granada. cette fois, pas d’autoroute. on a traversé de jolies paysages (plaines, colines, villages, le tout étonnament vert je trouve (enfin je connaissais pas l’Andalucia… )) et on a même pris le luxe de s’arrêter sur un monticule d’où on voyait s’étendre la plaine avec au loin la Sierra Nevada (cf photos). Bon, faut dire que l’ascension dudit monticule en tong n’était pas une mince affaire! mais ça en a valu la peine je trouve. ensuite, l’arrivée dans Granada, comme pour les villes précédentes, était chaotique : ‘i’ et hotels impossibles à trouver. on finit par poser le carosse dans un parking et marcher au centre. on se dégotte un hotel vite fait, on y bouge, et pause. c’est déjà trop tard pour visiter l’Alhambra, mais on se dit (ou ptet que c’est que moi qui me dit ça tout le temps) qu’une petite marche nous ferait du bien et on décide de grimper la colline vers l’Alhambra. après qq coups de fil, Katia apprend qu’effectivement un nombre limité de tickets d’entrée est vendu chaque jour, ce qui signifie pour nous qu’il va falloir se lever tôt pour en choper un :( . on redescend à l’hotel et on y mange… le repas est facturé sur l’addition de la chambre, ce qui fait qu’on se casse “sans” payer… cool ;) . au menu : punaise… j’sais plus :S

montagnes sur la route
montagnes sur la route
Sierra Nevada sur la route
Sierra Nevada sur la route
arrêt pour admirer la Sierra Nevada
arrêt pour admirer la Sierra Nevada
arrêt pour admirer la Sierra Nevada
arrêt pour admirer la Sierra Nevada
la chambre d'hotel de Granada
la chambre d'hotel de Granada

day SIX sat 24IV2004

granada-(motril-)nerja

nuit courte, réveil à une-heure-beaucoup-trop-tôt, tout ça pour obtenir une entrée à l’Alhambra! on arrive sur place, et y a déjà une file d’attente non négligeable. on improvise un p’tit déjeuner dans la file, j’ouvre le nutella espaÑol, j’y plante la cuillère en plastique et elle pète… haha.. le nutella avait gelé dans la voiture. bon ben on se met chacun un pot de nutella espaÑol dans les mains (ou d’autres endroits chauds… ) pour dégeler tout ça :) . l’attente est suffisamment longue pour qu’on puisse quand même déguster nos tartines Bimbo (la marque du ‘pain’)… entrée dans l’Alhambra… au début je me demande keskesékecebordel, parce qu’il y a que des ruines, mais après une p’tite trotte on découvre plein de jolies choses ( 3:0 pour les zarab! ). j’ai pris un peu moins de photos, puisque mon accu était vide… dommage! on finit la visite en début d’après-midi, on se casse de Granada en direction du sud, à travers les montagnes.

on retrouve la mer après l’avoir perdue de vue depuis mardi matin et on décide de se poser à Nerja, un bled de rien du tout, au bord de la mer. parking-chambre d’hotel. on explore un peu les lieux, mais vraiment tout est mort, parce que les espaÑols font la sieste l’après-midi (le samedi en plus). on s’adapte aux coutumes locales et on fait pareil ;) . la sieste était la bienvenue, vu qu’on s’était levé tôt et qu’on avait vu plein de choses intéressantes… un bon repos pour nos mirettes donc. au réveil, on part à la chasse au resto et notre choix se porte sur un chinois (ben, j’aime pas les fruits de mer et en Andalucia, y a que ça!). au menu : poulet à l’ananas un peu trop sucré, du boeuf épicé et des légumes. pour un prix hors concurence! voilà, on fait encore un p’tit tour sur la plage, et dodo.

l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
l'Alhambra
une voiture avec des plaques 'BMX'
une voiture avec des plaques 'BMX'

day SEVEN sun 25IV2004

nerja-malaga

grasse matinée, déjeuner au lit : on fait de mieux en mieux pour les déjeuners. au départ, c’était des tartines Bimbo - nutella espaÑol. mais là, vu que les deux (!) verres de nutella étaient vides, on les a transformés en mini-bol de céréales! eh ouais, on fait avec les moyens du bord :)

on décide pour cette dernière journée de longer la côte pour arriver à Malaga en fin d’après-midi. après moultes tergiversations (comment écrit-on ce beau mot?), on décide de se parquer le long de la plage de Malaga. on se ballade un peu jusqu’à ce que nos ventres commencent à grogner. c’est alors qu’on part à la recherche d’un mcdo (ben ouais, fallait bien que ça arrive… ) qui s’avère être un peu loin au bout du compte… de retour à la voiture, on se tue à trouver l’hotel Ibis à cause d’une description totalement bidon de la courge-réceptioniste de l’hotel… quand on est con, on est con!… ces hotels nous auront emmerdé jusqu’à la fin du voyage! bref, finalement on trouve.

on s’installe dans la chambre et on bouge plus. on se commande un p’tit truc au buffet de l’hotel qu’on bouffe dans la chambre en regardant la télé. on fait nos bagages et on se retrouve relativement tôt sous la couette, puisque le réveil du lendemain est prévu pour o5h3o pour l’avion qui décolle à o7hoo :S

Katia, le carosse et la mer
Katia, le carosse et la mer
vue de l'hotel Ibis
vue de l'hotel Ibis