Hi, I’m Manu.

I used to have a blog a couple of years ago. I have to admit that I missed it a little, so I decided to go back at it in 2014. I write about a bunch of different topics.

Why “plothole.net”? As defined on wikipedia,

a plot hole, or plothole is a gap or inconsistency in a storyline that goes against the flow of logic established by the story’s plot, or constitutes a blatant omission of relevant information regarding the plot, sometimes even contradicting itself. These include such things as unlikely behaviour or actions of characters, illogical or impossible events, events happening for no apparent reason, or, statements or events that contradict earlier events in the storyline.

This definition suits my life pretty well.

Here are a couple of links if you want to know more about me:

And last but not least, here is my resume.

Thanks for reading.

N.B. this site has been tested on the most recent versions of Safari and Chrome on Mac OS X, as well as Safari on iOS. If something seems broken on one of those browsers, shoot me an email. If you’re using another browser, I’m sorry. I don’t find fixing browser quirks very interesting, I do enough of it professionnally.

Journée très banale et longue

On a passé le temps à installer des DTS-K dans le bunker. Vraiment pas passionnant. Le soir avait lieu le dernier souper fac du CR. Le propriétaire du foyer du soldat, M. Brüderli (traduction: fréro) a offert à chacun une saucisse rôtie avec une tranche de pain. Ça a été boudé par en tout cas la moitié de la compagnie, ce que je trouve très dommage, et un gaspillage de viande (si on tue la bébête pour la manger, autant la manger!). Je savais pas trop quoi faire et je me suis décidé à retourner à Basel pour une visite un peu plus étendue cette fois. En fait j’ai profité des nocturnes du jeudi pour faire un saut à Media Markt où j’ai trouvé 2 cds bien : “Rock Against Bush, vol.1 & 2”. J’ai aussi écouté un cd de Rise Against qui m’a plu, mais que je vais essayer de pomper sur le web. J’ai enchaîné avec une promenade de qq km, mais j’ai franchement rien vu d’intéressant dans cette ville. Je me suis probablement balladé aux mauvais endroits…

Ça n’a rien à voir avec ce que j’écris ci-dessus, mais j’ai recopié ici un point de vue “alternatif” sur la libération de 1945, paru dans le courrier des lecteur de la Tribune de Genève du jeudi 12 mai 2005 :

Le 8 mai 45 n’est pas une victoire pour l’Europe!

[…] Ecrite par les vainqueurs, l’Histoire ne peut pas être objective et la description qui nous est faite des soi-disant “libérateurs” de 1945 est bien naïve et ne correspond pas à la réalité comme nous le rappellent justement Armin Ritter (Daten und Fakten; Grabert Verlag, 1980) ou Ulrich Haberer (1939-1945, un aperçu; 2000) dans leurs ouvrages sur cette période. En fait, la guerre était déjà perdu bien avant mai 1945 pour le Reich, qui ne comptait plus que des femmes, enfants et vieillards, il était déjà à feu et à sang - les bombardements des fameux “libérateurs” avaient déjà causé la mort d’un million de civils, sans oublier Dresde et ses 450’000 victimes.

Le combat retardateur du Reich avait pour objectif de sauver la population civile fuyant la terreur bolchévique stalinienne; il n’a été que partiellement réussi puisque les navires chargés de femmes et d’enfants ont été coulés par les courageux “libérateurs”. Après ce 8 mai, le pillage systématique de l’Allemagne en ruines se poursuivra, toutes les atrocités y auront eu lieu, les “libérateurs” ont violé 2 millions de femmes, incendié et détruit tout sur leur passage, ils volent aussi un demi-million de brevets dont ils profiteront encore aujourd’hui. […]