Hi, I’m Manu.

I used to have a blog a couple of years ago. I have to admit that I missed it a little, so I decided to go back at it in 2014. I write about a bunch of different topics.

Why “plothole.net”? As defined on wikipedia,

a plot hole, or plothole is a gap or inconsistency in a storyline that goes against the flow of logic established by the story’s plot, or constitutes a blatant omission of relevant information regarding the plot, sometimes even contradicting itself. These include such things as unlikely behaviour or actions of characters, illogical or impossible events, events happening for no apparent reason, or, statements or events that contradict earlier events in the storyline.

This definition suits my life pretty well.

Here are a couple of links if you want to know more about me:

And last but not least, here is my resume.

Thanks for reading.

N.B. this site has been tested on the most recent versions of Safari and Chrome on Mac OS X, as well as Safari on iOS. If something seems broken on one of those browsers, shoot me an email. If you’re using another browser, I’m sorry. I don’t find fixing browser quirks very interesting, I do enough of it professionnally.

weekend

Debout à 0600, train à 0736 et arrivée à Genève à 1015. Quand j’arrive à la maison, Aless vient tout juste de se lever. Aless passe donc le weekend à Genève (première fois où j’aurais dû me douter de qqch). Je me pose 5min pour écouter un peu de mes nouveaux cds “Rock Against Bush, vol.1 & 2”, puis je me motive pour aller faire les courses pour des lasagnes. C’est là qu’Aless me dit que Katia avait prévu de manger qqch en ville (2ème diversion?). Du coup, j’ai 2h à ma disposition, que je vais remplir en faisant… rien. En allant cherchant Katia au boulot, j’interromps un début de conversation de Katia avec Caro. Désolé Caro d’être arrivé un peu trop tôt. Elle avait l’air d’avoir besoin de parler à Katia… On résiste pas à la tentation d’aller au McDo où je me tape mon menu favori que j’avais pas ingéré depuis longtemps : menu Big Mac avec thé froid et 9 chicken McNuggets avec sauce curry :) tout ça englouti à vitesse V. De retour à la maison, on essaie tant bien que mal de retenir nos pulsions (eh ouais, Aless est toujours là!). Finalement, on arrive à se bouger pour aller aux commissions. Ah merde, j’oubliais que Gaby avait téléphoné le matin pour insister qu’il venait faire du bmx, alors qu’il pleuvait encore sur Genève (3ème diversion (Gaby donc, pas la pluie)). Juste au moment où on sort (Katia, Aless et moi), Gaby arrive avec sa copine, Corinne (4ème diversion, haha… non, pas vraiment!). Bon ben, bmx ce sera, en ce début de samedi après-midi. Katia et Corinne nous ont rejoint au skatepark; Corinne est restée, Katia est partie faire les courses pour la suite. Session de bmx assez moyenne pour ma part (360 de merde!), mais Gaby avait l’air satisfait. On décide de rentrer vers 1700 parce que d’une part la fatigue se fait sentir et d’autre part le ciel devient menaçant. C’était bien calculé, puisqu’il a commencé à pleuvoir au moment où on est arrivé à la maison.

Et surprise!! j’aurais dû m’en douter, tout le monde était là pour fêter mon anniversaire. Je m’y attendais vraiment pas, et je m’étais plus préparé à une soirée de glande ultime. Ça m’a quand même fait plaisir :) Je maintiens tout de même que les anniversaires, c’est chiant et s’il faut une raison pareille pour se réunir, c’est naze. Les 3 soeurettes ont passé à peu près 3 heures dans la cuisine, ce que je trouve un peu dommage aussi. Prochaine fois, comme me l’a dit Katia, c’est spaghettis sauce Napoletana de Barilla pour tout le monde. Facile, vite fait, végétarien (pour les amateurs de cadavres de plantes) et ça plaît à tout le monde. Sauf Raphy, oups… bon ben y a un McDee à côté pour lui. Sinon, les cadeaux étaient marrants et originaux. Un aspirateur de Mom, un porte manteau de Gaby et Raphy, les 3 boîtes par, évidemment, les 3 soeurettes et, last but not least, un bon pour un massage sponsorisé par Foulinchoula inc. Alors, explication au sujet de ces 3 boîtes : la première, la boîte à bonheur, concoctée par Aless, contenait une coccinelle aimant, un couple fourmie-coccinelle qui dansent, un playmobil avec un vélo jaune (excellent!) et des tits chocolats. La seconde, la boîte à cochonneries, contenait… eh non… des cochons : sous forme de bonbons, de porte-photos, de distributeur à PEZ, de tirelire, et - le plus poilant - l’histoire des 3 petits cochons featuring les 3 soeurettes (d’où le titre : les 3 petites cochonnes). Un ptit extrait : fin des 3 petites cochonnes :

Pendant ce temps, le loup Manu grimpait sur la maison. Un peu après, on l’entendit marcher sur le toit. Enfin, sa queue apparut dans la cheminée, au-dessus de la marmite. Alors la (le) troisième petite cochonne, Aless, (petit cochon) enleva le couvercle de la marmite, puis elle (il) attrapa la queue du loup.

Super original! La dernière boîte, nommée boîte à âneries enfermait… des chaussettes avec des tits néléfants, des giraffes, etc. Tout ça m’a fait très plaisir en tout cas. J’ai oublié de préciser qu’on a mangé indien, avec un cheesecake préparé par la cheffe herself :) Tout le monde est plus ou moins parti vers minuit/1h, même Aless ;) Pour des photos de la soirée, va voir le site à Aïsha.

Dimanche, je me suis réveillé en sursaut à 0830 en croyant qu’il était déjà passé midi. J’ai relativement mal dormi, et Katia aussi. Elle est d’ailleurs sortie du lit avant moi, mais s’est recouchée sur le canapé du salon (!?!). Elle était pas bien tout le weekend, mal de bide, de tête, pourquoi? je sais pas. Après un ptit dèj sobre, on s’est attaqué à la vaisselle de la veille, la lessive et à l’aspirateur. Pas envie de récurer cette fois-ci! Puisqu’il faisait beau, Katia a réussi à se motiver pour aller faire un tour à vélo dont le but était de trouver le centre jardinier de la Pallanterie, qui est, aux dires de papa Lopez “aussi grand qu’Onex”. Mais d’abord Katia voulait passer à la pharmacie de garde pour un test de grossesse (mieux vaut prévenir!… ) et des Dafalgan. Avant la pharmacie, une première montée qu’elle a masterisé les doigts dans le nez :) Malheureusement on a dû redescendre TOUT pour remonter un peu plus loin vers Vésenaz (grosse et longue montée!). On pense avoir trouvé la fameuse jardinière, mais on était un peu déçu par la taille. Pour nous consoler, on s’est tapé un mini McDo. J’ai pas vraiment compris pourquoi y a un McDo là-bas au bord de la route… Bref, histoire de pas retourner par le même chemin par lequel on était venu, on a fait un tit détour via Cologny, avec de jolies vues à certains endroits et encore un long faux plat, à la grande joie de Dame Foulinch’ qui a par la même occasion profité de muscler ses molets :) De retour à la maison, on a fait la chose que font les gens amoureuses. Katia s’est endormie après, et j’en ai profité pour regarder certains des “politial shorts” des DVD de Rock against Bush. Je recommande vivement celui au sujet des médias intitulé “…” qui change un peu des speech anti-Bush (qui sont bien la plupart, mais j’en ai fait une overdose).

Puis, stress pour manger et aller à la gare choper le train de 2013 pour Liestal (via Olten). Cette fois j’ai pris mon iPod que j’ai écouté pendant le trajet : Anti-Flag, Rise Against, Good Riddance, No Use for a Name, Beastie Boys, etc.