Hi, I’m Manu.

I used to have a blog a couple of years ago. I have to admit that I missed it a little, so I decided to go back at it in 2014. I write about a bunch of different topics.

Why “plothole.net”? As defined on wikipedia,

a plot hole, or plothole is a gap or inconsistency in a storyline that goes against the flow of logic established by the story’s plot, or constitutes a blatant omission of relevant information regarding the plot, sometimes even contradicting itself. These include such things as unlikely behaviour or actions of characters, illogical or impossible events, events happening for no apparent reason, or, statements or events that contradict earlier events in the storyline.

This definition suits my life pretty well.

Here are a couple of links if you want to know more about me:

And last but not least, here is my resume.

Thanks for reading.

N.B. this site has been tested on the most recent versions of Safari and Chrome on Mac OS X, as well as Safari on iOS. If something seems broken on one of those browsers, shoot me an email. If you’re using another browser, I’m sorry. I don’t find fixing browser quirks very interesting, I do enough of it professionnally.

paraît que ça fait tilt dans la tête

j’avais complètement oublié de raconter l’anecdote de la journée de samedi dernier quand j’ai été rouler sur les trails de bienne (avec gaby, greg ET stephen). il y a une grosse section que gaby passait tranquille tout le temps et qui me faisait les yeux doux. seulement voilà, j’aime pas les prises d’élan de 3 mètres et demi où il faut pédaler jusqu’au dernier moment, et je l’ai jamais tentée, cette grosse section. les gars d’yverdon et de la chaux-de-fonds sont venus rouler aussi, et l’un d’eux (joachim?) s’est lancé sur ladite grosse section, a stupidement sauté trop loin, a atterri au plat, et s’est joliment déboîté la cheville. c’était pas beau à voir, mais heureusement c’était pas une fracture ouverte, et pas une goutte de sang n’a coulé. j’ai tout de suite saisi mon natel et appelé le 144, filé le téléphone à gaby pour qu’il explique où on est, et gaby l’a filé à un des creuseurs du trail. monsieur-le-blessé se plaignait franchement pas trop, même si ça devait pas faire du bien. on a surélevé sa jambe avec mon sac, et ses potes n’arrêtait pas de le faire rire avec des blagues stupides. les ambulanciers sont arrivés en moins de 10 min et ont commencé leur procédure standard avec les questions du style “vous souvenez-vous de ce qui s’est passé?” etc. monsieur-le-blessé le prenait vraiment bien, et se marrait tout le temps, tout en étant conscient que son été de riding tout entier était foutu. ça, c’est le pire! on en oublie facilement la blessure… quoiqu’il en soit, un de ses potes (dit “hippie”) l’a accompagné à l’hosto, et on a continué à rouler un peu, tout en gardant à l’esprit ce qui venait de se passer… bon rétablissement à toi! et achète-toi des protège-tibias! =)