Hi, I’m Manu.

I used to have a blog a couple of years ago. I have to admit that I missed it a little, so I decided to go back at it in 2014. I write about a bunch of different topics.

Why “plothole.net”? As defined on wikipedia,

a plot hole, or plothole is a gap or inconsistency in a storyline that goes against the flow of logic established by the story’s plot, or constitutes a blatant omission of relevant information regarding the plot, sometimes even contradicting itself. These include such things as unlikely behaviour or actions of characters, illogical or impossible events, events happening for no apparent reason, or, statements or events that contradict earlier events in the storyline.

This definition suits my life pretty well.

Here are a couple of links if you want to know more about me:

And last but not least, here is my resume.

Thanks for reading.

N.B. this site has been tested on the most recent versions of Safari and Chrome on Mac OS X, as well as Safari on iOS. If something seems broken on one of those browsers, shoot me an email. If you’re using another browser, I’m sorry. I don’t find fixing browser quirks very interesting, I do enough of it professionnally.

comme des porcs

katia a finalement réussi à me persuader de prendre une semaine de vacances. destination : la suisse. certains diront que c’est pas très original, mais je pense que c’est pas une mauvaise idée de visiter un peu le pays où l’on habite avant d’aller voir ailleurs. la planification du voyage s’est faite en 2h maxi, via internet bien sûr : www.cff.ch pour les déplacements (histoire de ne pas répéter les erreurs de l’andalucia, www.bookings.ch pour les hôtels et www.mappy.ch pour se repérer un peu. l’idée était de se déplacer en train après 19h pour bénéficier de la gratuité avec la voie 7. le souhait de katia était un passage obligatoire par lucerne (parce que tous les australiens ne connaissaient que lucerne, c’est ça katia?), tandis que le miens était une après-midi à alpamare. sinon katia aime bien le tessin (vrai qu’il y fait souvent plus beau qu’ailleurs), donc lugano s’est ajouté à notre liste de destinations. j’avais aussi envie de visiter un endroit où j’avais jamais posé les pieds, si bien que j’ai planifié une étape à milan. pour finir, on a laissé tomber cette dernière, sans regret.

donc, départ dimanche 14.08 pour zurich. l’hôtel ibis s’est avéré plus loin que ce que j’avais cru, mais la petite marche a fait du bien. lundi, destination alpamare. malgré le temps de merde, on pouvait constater que la région autour du lac de zurich est chollie. on savait pas que ce lundi 15.08 était un jour férié (ascension?), ce qui est évidemment synonyme d’un alpamare bondé. chier. dans mes souvenirs, les toboggans étaient beaucoup plus meilleurs… peut-être que c’est dû au fait que depuis ma dernière visite à alpamare, j’ai été plusieurs fois à aquaparc. voilà voilà… nos 4h écoulées, on est retourné en ville de zurich. on a marché depuis la gare au bord du lac via la fameuse bahnhofstrasse, puis retour par l’autre rive de la limmat où katia s’est acheté un pull carhartt sympa dans un des nombreux magasins de fringues cools. enfin, comme prévu, on a pris (gratuitement) le train pour lucerne.

une mini parenthèse ici pour dire que si on avait fait ce voyage pile poil une semaine plus tard, on aurait été dans la merde (ou plutôt dans l’eau) !

ceci étant dit, on a trouvé l’hôtel sans problème à lucerne. j’avais un peu les boules que le prix indiqué sur notre réservation ne soit pas appliqué au checkout. mais tout s’est bien passé. le programme de cette journée de mardi était totalement improvisé. le mauvais temps n’a pas vraiment aidé pour qu’on se trouve des occupations. on a quand même été visiter la sorte de muraille sur les hauteurs de la ville. à midi, on a été manger dans une trattoria avec une serveuse à moustache qui se grattait la chatte… mmmhhh bon appétit (en plus, c’était moyen). ensuite, katia a eu la bonne idée d’aller au ciné. on s’est maté “the island”, film pas mal, rien de transcendant (happy end de merde, bien sûr!). et surprise! à la sortie du cinéma, il faisait grand beau. on en a profité pour aller se poser un peu au bord du lac devant le gros théâtre municipal (je suis impressionné par sa toiture!)… pour finir, un palindrome repéré par dame foulinch : “lucerne en recul”

katia s’est un peu emmerdé pendant les qq heures de train entre lucerne et lugano, et c’est vrai qu’on est arrivé un peu tard (on peut pas tout avoir!). l’hôtel de lugano se trouvait juste au départ/fin du funiculaire qui monte à/descend de la gare. c’est pas une raison, on est descendu à pied. le lendemain, katia décide de commencer la journée par une tentative d’assassinat (elle t’expliquera volontiers… ). une excursion sur le monte brè était à l’ordre du jour. on pensait monter en funiculaire, seulement voilà, je me rappelais plus exactement d’où il part, ce qui fait qu’on a finalement fait la première partie du parcours à pied. le soir, on a vu cyrille qui fait son stage d’hôtellerie à lugano pour manger un morceau au resto. une salade pour cyrille parce qu’il faut garder la ligne (!), un monstreux plat de poissons qui puent pour foulinch, et un plat de pâtes hyper fort pour moi. le jour suivant (2 jours à lugano) on a pris le piti train pour agno pour aller se poser au bord du lac vers le camping. c’était bien. on avait enfin un semblant d’impression d’été. de retour à lugano, on a beaucoup glandé dans les rues

le retour vers genève depuis lugano nous a réservé une surprise. en effet, on s’est planté lors du changement de train à olten, parce que la voie d’où le train devait partir était en chantier. on s’est retrouvé dans un train qui allait dans la bonne direction, certes, mais qui se tapait tous les arrêts entre olten et bern. on allait donc arriver trop tard à bern pour choper le dernier train qui va jusqu’à genève. ni une ni deux, je sors mon natel (putain, je déteste les natels, mais qu’est-ce que ça peut servir des fois) pour sms-er gaby et anya et les horaires des cff. on avait donc 2 squatts possibles : fribourg ou biel. pour finir gaby était en valais, et anya a répondu qu’elle était à fribourg. elle nous a improvisé un lit nickel dans l’ex-chambre de son ex-colloc (elles ont déménagé). le matin suivant, on l’a remercié avec un bouquet de tournesols et des croissants (surtout pour râ-ou-a-d (comment ça s’écrit??)). merci encore!! c’est cool d’avoir la famille un peu dispersé (un peu beaucoup dispersé pour certaine)…

en résumé le planning initialement prévu :