Hi, I’m Manu.

I used to have a blog a couple of years ago. I have to admit that I missed it a little, so I decided to go back at it in 2014. I write about a bunch of different topics.

Why “plothole.net”? As defined on wikipedia,

a plot hole, or plothole is a gap or inconsistency in a storyline that goes against the flow of logic established by the story’s plot, or constitutes a blatant omission of relevant information regarding the plot, sometimes even contradicting itself. These include such things as unlikely behaviour or actions of characters, illogical or impossible events, events happening for no apparent reason, or, statements or events that contradict earlier events in the storyline.

This definition suits my life pretty well.

Here are a couple of links if you want to know more about me:

And last but not least, here is my resume.

Thanks for reading.

N.B. this site has been tested on the most recent versions of Safari and Chrome on Mac OS X, as well as Safari on iOS. If something seems broken on one of those browsers, shoot me an email. If you’re using another browser, I’m sorry. I don’t find fixing browser quirks very interesting, I do enough of it professionnally.

cours de répétition #4, septembre 2007

N’oublie pas d’enclencher ton détecteur d’ironie.

MA 28.08.2007 J-81

Normalement j’aurais dû entrer en service le lundi 27 août, mais mon commandant chéri, suite aux demandes soutenues de mon employeur, m’a accordé 1.5 jours de répit. Quelle générosité! Premier jour du cours cadre, ça commence très fort.

1310: départ de Genève. C’est la honte comme d’hab dans le bus et la gare en tenue d’assaut avec le paquetage complet. Sur le quai, je croise l’ordonnance de bureau Sdt Meister et on fait le voyage ensemble.

1510: arrivée à la gare de Moudon, après un changement à Lausanne. Bonne surprise, un véhicule militaire vient nous chercher pour nous amener à la caserne de Moudon, qui se trouve en fait à plusieurs km de la gare. Ce sont en réalité 2 camions 6DM qui sont venus chercher 5 personnes… overkill!

1530-1630: entrée en service, équipement avec le matériel de corps.

1630: appel. Le commandant me fait déjà chier et me nomme chef de détachement pour le déplacement à Drognens.

1630-1700: déplacement à Drognens. Ces imbéciles avaient prévu 1.5h de trajet pour arriver à 18h. En réalité, on arrive sur place à 17h et on a 1h à tuer… donc bistrot.

1800: en formation sur 2 rangs sur une grande place, on attend la présentation au Brigadier Corminboeuf.

1815: on attend toujours…

1830: on attend toujours, en formation, debout. Pour passer le temps, des recrues nous montrent le dernier FHM page par page depuis la fenêtre de leur chambre. Comme disait qqun à côté de moi, y a qu’à l’armée où on trouve ça drôle/normal.

1840: le Brigadier Corminboeuf nous passe à côté, ne nous dit même pas merde. Merci, connard!

1841: souper

1930: théorie sur le nouveau LIB par le cap Chollet, celui-là même qui était mon commandant de compagnie pendant mon paiement de gallons de caporal en 2002 à Rafz. Apparemment, il est militaire professionnel. Difficile de tomber plus bas.

2000: vraie heure de début de la théorie (et non 1930 comme prévu). La ponctualité, un des mots d’ordre de l’armée.

2200-2230: retour en camion à Moudon.

ME 29.08.2007 J-80

0530: réveil

0615: appel, départ pour la Montagne de Lussy

0700: arrivée à la Montagne de Lussy

0715-1800: tir avec des balles à blanc et gilet pare-éclats (15kg!). Il fait un temps de chiotte. On dirait qu’il y a un micro-climat sur cette montagne: fine pluie, bise, brumeux… super… On a appris des nouvelles (et très utiles) techniques de combat appelées S.A.T. (je sais plus à quoi correspond l’acronyme) avec des formations comme la Kolonne, Linie, Y, L-Links, L-Rechts. Le S.A.T. est tellement nouveau et à la pointe de la technologie que les traductions en français n’existent pas encore. On s’est tapé des délires à trouver des traductions débiles pour les ordres… débiles. Ainsi par exemple, le sergent Grand propose “rocade arrière” pour “Rolle rückwärts”. On s’est aussi rempli les poumons de fumigènes pour entraîner le secours d’un blessé (le fumigène empêche à l’ennemi de voir ce qu’on fait… oui comme dans les films… avec un ennemi aussi réaliste que dans les films ;) Au final, chacun aura tiré 200 balles dans la journée, soit 10 chargeurs de fass par tête de pipe!!

JE 30.08.2007 J-79

chose peu commune et qui contraste avec la veille: appel à 0745! c’est presque les vacances :) Déplacement à la Montagne de Lussy où un colonel nous attend pour une théorie sur l’évolution future de l’armée, en particulier des bataillons d’aide au commandement. Les raisons des changements prévus: moins d’argent à disposition, inexistence d’une menace (c’est le moment de l’admettre!!), support en cas de catastrophe naturelle. Ensuite, on a droit à une autre théorie du capitaine Chollet sur la donnée d’ordre pour les exercices (les trucs pratiqués à l’école de recrues, mais plus jamais après), avec de la modélisation de terrain. C’était un peu ridicule d’essayer de modéliser qqch avec des pierres, des casques et des sacs à dos. Fallait avoir de l’imagination. En plus, il faisait super froid et il pleuvait. L’après-midi, on a fait un mini-exercice technique. Les commutateurs ont rapidement fonctionné, mais ces blaireaux aux r-905 avaient laissé les antennes en mode “aligning” et donc il était impossible de synchroniser les commutateurs.

Ensuite, retour à Moudon, souper de cadres de compagnie (une nouveauté!) sur la place de tir vers Sottens. Tout le monde devait se présenter (nom, prénom, loisirs, profession,… ). Certains se sont essayés à l’originalité et ont lamentablement échoué, par ex. plt Blanc qui “aime les 4 B: Blanc, baise” et je sais plus quoi tellement c’était nul. Grâce à ça, j’ai quand même appris que le gars assis à ma gauche, sgt Ducimetière (sic!), habite à Genève et est informaticien. Un autre genevois est gestionnaire de fortune (y en a qui ont pas manqué d’en déduire qu’à Genève, on est informaticien ou banquier). Il y a aussi 3 sous-officiers enseignants, dont sgt Tinguely, avec qui j’étais au cycle à Bulle (il était déjà là les années passées). Et visiblement, tout le monde fait du sport dans ses loisirs (ce qui m’étonne un peu). Une soirée pépère, mis à part le traditionnel étonnement général de mes voisins de table quand je dis que je ne bois pas d’alcool… pour l’ouverture d’esprit, on repassera.

VE 31.08.2007 J-78

Un début de journée normal avec la théorie de marche du service donnée par le commandant, le sergent-major, le fourrier et le médecin de compagnie. A 0900, je suis libéré par le commandant pour rentrer à la maison et bosser l’après-midi à Elca. 0900-0920 j’attends à l’arrêt de bus de Bressonnaz, 0920-0940 je me rends à pied à Moudon parce que j’en ai marre d’attendre le bus. J’arrive à la maison vers 1130-1145, Katia part voir Caro et de mon côté je vais acheter un sandwich à la Migros de la Jonction pour le manger au petit parc de la rue des acacias (oui, c’est compliqué… ). 1300 au boulot et vu que c’est un peu la surprise, j’essaie de me dégotter du travail. 1745 je rentre du boulot, un petit détour par le skatepark pour une session d’une demie-heure. A la maison, Anya, Aïsha, Corinne et Gaby sont là en train de préparer des sushis pour une “fête de départ” pour Katia.

SA 01.09.2007 J-77

Metroid2, courses en ville, Ratatouille au ciné

Volontairement raté le concert de Sick Of It All

DI 02.09.2007 J-76

Metroid2, dîner au Calamar (chouette resto!)

Volontairement raté l’Eurobike avec Gaby et Greg

LU 03.09.2007 J-75

0600: réveil

0632: je prends le bus #2 pour le P+R de Bernex

070x: sgt Luder me prend en tuture à Bernex

0830: arrivée à Moudon, recherche d’un postomat pour que Luder puisse retirer des tunes à dépenser pendant la semaine qui vient.

0900: entrée en service des cadres

jusqu’à 1300: entrée en service des soldats

après-midi: la désormais traditionnelle “formation d’urgence” (=répétition des grades, mise du masque de protection, tenues, paquetage,… ). C’était un peu freestyle cette fois :D

soir: rapport des chefs de section à la place de tir. Perso, je dois préparer le poste NBC avec sgt Blum et Chessex, sous les ordres de plt Maillard, pour le lendemain.

MA 04.09.2007 J-74

matin: instruction NBC, 4x45min

après-midi: prise de l’étandard à la Montagne de Lussy

soir: sortie

ME 05.09.2007 J-73

Jusqu’à 1030, pour les soldats, théorie sur la marche du service par le commandant, puis sport. Donc pour moi, rien à faire. C’est quand même casse-couille de se lever à 0615 pour rien foutre jusqu’à 1030. Retourner te coucher sert à rien, parce que t’es juste plus crevé après. De 1030 à 2200: service technique, autrement dit monter un commutateur. Problème (pour changer), il manque du matos, notamment des clés de chiffrage et un 2ème commutateur pour tester. Résultat: 1030-1200 contrôle matériel, 1300-1400 montage, 1400-1600 bronzage, 1600 démontage par les soldats. De mon côté, je suis allé faire une reconnaissance avec plt Girod pour le mini-exercice de vendredi (journée où va sûrement s’emmerder grave!).

Katia est bien arrivée à Dublin. Elle a tout trouvé: bus, taxi, campus… et on a même réussi à se choper sur le web, même si MSN foirait dans le cyber-café de la caserne.

JE 06.09.2007 J-72

Le matin, après l’appel, c’était le foutoir pour savoir qui allait dans quel camion et quel camion se rendait où! Après près d’une heure de délibération (!!), départ pour la région de Flamatt où on a visité un bunker top secret déguisé en grange (le coup classique… ). A l’intérieur, rien de bien spécial.

L’après-midi, à nouveau service technique à deux balles, avec les soldats qui disparaissent tous au fur et à mesure que l’heure avance. J’ai franchement la flemme d’aller les chercher au bistrot, tant mieux pour eux.

Le soir, souper fac, donc comme d’hab, je mange quand même à la caserne. Je vais surfer un peu sur le ouèb, puis discussions et baby-foot avec Luder…

VE 07.09.2007 J-71

Exercice toute la journée. Les officiers sont tous au rapport de la région territoriale 1 (lire: apéro) à Savièse. Donc toute la compagnie se retrouve sans officiers ;) Le programme de l’exercice: chargement du commutateur avec une r-905 dans un 6DM, déplacement à Chavannes-sur-Moudon, montage de l’installation. 0800 départ, 1000 montage terminé, 1200 réseau opérationnel, ensuite bronzage. Comme dîner, vendredi oblige, on a eu du poisson. Encore un truc que l’armée pourrait supprimer! De nos jours, combien de familles mangent encore du poisson le vendredi? Religion de merde…

SA 08.09.2007 J-70

0550 réveil, 0630 appel, 0800 maison! Au programme du jour: lessive, courses, tchatte “spécial” avec Katia, mcdo, bmx, installation/tuning de mon vieux portable Dell avec Ubuntu pour Vati, re-bmx, pizza. Belle journée!

DI 09.09.2007 J-69

0700 réveil, vaisselle de la veille, 0815 bus, 0845 train pour Dübendorf pour l’anni à Aless. J’ai voyagé en “tenue sport” (pas envie de profiter de l’ordre de marche pour voyager gratos, trop la honte, cet uniforme!). J’arrive chez Aless vers midi. J’ai passé un bon moment à tenter d’expliquer le fonctionnement d’un ordi à Vati, qui est totalement novice dans le domaine. Pas évident d’expliquer les concepts de fenêtre, souris, menu, icône, dossier, fichier, programme, etc. C’est dans ces moments qu’on se rend compte des métaphores/conventions bizarres qu’on utilise en informatique. C’était assez épique. Aless nous a préparé une raclette, avec apéro, dessert, tout nickel, du Aless quoi ;)

Raphy n’est pas venu parce qu’il a fait une de ces crises dont seul lui connaît le secret. Il avait rdv avec Corinne à une certaine heure pour le départ, et 1h après il ne s’était toujours pas pointé. Résultat, elle est partie sans lui. Sarah, aussi, nous a tapé un délire avec le piano d’une valeur de qq milliers de francs de Vati dont elle veut absolument hériter, alors qu’elle ne sait pas jouer! WTF! Y en a qui ont un sérieux grain.

J’ai pris le train de 2034 pour arriver à 2345 à la caserne de Moudon, un peu fatigué.

LU 10.09.2007 J-68

Programme officiel: monter un commutateur de 0730 à 0930 et préparation de la journée portes ouvertes le reste du temps.

Programme réel: on a terminé d’installer le commutateur, respectivement réussi à établir la liaison qu’à 1630 parce que l’Etat Major n’était pas foutu de nous donner les bonnes clés de chiffrage (celles des forces aériennes). En attendant ces fameuses clés, j’ai joué à MarioKart sur la DS avec 6 soldats de la section des informaticiens. En soirée, on a quand même eu sortie… et je me suis terriblement emmerdé, eh oui, ça arrive de s’emmerder à l’armée…

MA 11.09.2007 J-67

Un peu comme lundi, il manque du matériel. Cette fois, ce sont des BSM (appareil de chiffrage). Le soir, les soldats ont une course d’orientation, moi pas :P

ME 12.09.2007 J-66

Journée portes ouvertes.

J’espérais que très peu de personnes allaient faire le déplacement, histoire de bien foutre la honte au commandant et de montrer à quel point tout ça est ridicule. Mon voeux s’est presque exaucé. Je sais pas ce que les visiteurs ont pu trouver d’intéressant, parce que franchement, c’était assez nul. Gaby est passé en fin de matinée et reparti vers 1400. C’était sympa que je puisse montrer ce que je fais à l’armée à la seule personne de la famille qui a fait l’armée aussi (Dad y a échappé et mes 3 frangines ne sont pas portées volontaires. Je comprends toujours pas pourquoi d’ailleurs). Le reste de la journée, j’ai tué le temps en jouant à Tetris sur la DS.

JE 13.09.2007 J-65

Visite des autorités fribourgeoises.

En clair, c’était une sorte de mini-journée portes ouvertes pour des VIPs. On a eu droit à un atterrissage/décollage d’un hélico Super Puma. C’est quand même impressionnant (j’avais pu faire un tour dans un de ces engins en 2002). Démontage de toute l’installation à 1630, après avoir attendu l’ordre de démontage pendant 3h. Le soir, je passe le souper fac en caserne et pour une fois je regrette car la bouffe est dégueulasse. Plus tard, j’ai regardé le film “Le Libertin” en compagnie du sgt Chassot.

VE 14.09.2007 J-64

A l’appel du matin, le capitaine nous rappelle l’interdiction de fumer. Désormais si qqun fume dans une chambre, tous ses occupants devront faire un bivouac. Si qqun fume dans le couloir, idem pour toutes les chambres du couloir. C’est ridicule (et irréaliste)!

Programme de cette journée: flaquer jusqu’à 1000, test des 12min, flaquer jusqu’à 1200, bouffer (du poisson, évidemment, on est vendredi), test du gaz banane, flaquer jusqu’à 1800. On nous laisse rentrer à la maison exceptionnellement le vendredi soir, parce que la journée des portes ouvertes était une réussite. Haha, laissez-moi rire. Ils cherchent vraiment des raisons bidons. Normalement on rentre le samedi parce que les personnes qui viennent avec leur véhicule civil ont besoin de 6h de sommeil. Là on rentre le vendredi, lendemain d’un souper fac. Je suppose que très peu de personnes ont dormi 6h et que beaucoup ont encore de l’alcool dans le sang. Encore une contradiction de plus dans cette armée de merde…

Au lieu de rentrer à Genève, je vais chez Dad pour aider dans ses travaux de construction de son tout nouveau garage.

SA 15.09.2007 J-63

0800 réveil, après une nuit dans un lit “sale” (qqun d’autre a dormi dedans, selon toute vraisemblance, mon père ET sa copine, et je veux même pas savoir ce qu’ils y ont fait… beurk… ). Philippe Schafer, le machiniste qui doit manoeuvrer la grosse pelle mécanique, arrive à 1100 et repart à 1130. On va chercher le mini trax et sur le chemin, je croise Juliette, qui ne me reconnaît pas. Trop drôle :D . On a discuté 10min, elle a demandé des nouvelles du reste de la famille… Dad s’essaie à la conduite de machines de chantier et casse un petit coin de la maison. Plus tard, Gaby, Anya et Rawad viennent. Katia a appelé aussi, mais la ligne était pourrie. Je prends le train vers 2030 à Fribourg avec Gaby pour Genève. Katia rappelle après minuit.

DI 16.09.2007 J-62

trails, visite chez Adrien pour voir la mini presque terminée, grillades aux trails, mcdo

LU 17.09.2007 J-61

Pour finir, réveil à 0615 et non 0400 comme prévu initialement. C’est le “suspense” (lire: on s’emmerde) et on tue le temps en jouant au pingpong dans les chambres :)… départ pour l’exercice à 1430 après une longue attente. Je serai stationné à Plaffeien. Ce début d’exercice est un vrai bordel: donnée d’ordre incomplète voire inexistante, le câblage interne du bunker est foireux, on n’a pas d’ordres ondi… Pour finir, on câble tous les téléphones à la main :(

MA 18.09.2007 J-60

J’avais décidé de ne pas organiser de garde pendant la nuit, parce que le réseau ne fonctionnait pas de toute manière. Debout 0600, Matti me demande de déplacer le BPl, de tirer une ligne LWL, sans matériel, sous la pluie, jusqu’à l’AZUT le plus proche et dont on a les clés. En effet, évidemment qu’ils n’ont pas été foutu de choper les clés pour les bons bunkers. Ça nous aurait trop facilité la vie, voyons! Je suis parti seul à 0700 sous une pluie battante pour reconnaître le parcours. De retour, ma taz était trempée, je me change et mets ma thermique et ma pélerine. Je commence à tirer la ligne seul, puis Portman me rejoint, puis Raemy. On a terminé à 0815, mais il manque la prise adaptateur LWL. Au final, on établira une liaison à 0830, avec 30min de retard. Belle performance!

Au fait, l’exercice en cours depuis lundi, nommé THOR (l’armée fait preuve d’originalité, heum heum), consiste en la simulation du crash d’un avion de ligne dans la zone de Hauterive/Corbières dimanche soir. Je trouve ça amusant qu’un avion s’écrase et que l’armée a ses moyens engagés 36h plus tard. Je me demande ce qu’il resterait des survivants. M’enfin bon, c’est l’armée quoi. Notre bataillon tient des emplacements à Plaffeien (moi), Cottens, Fribourg (caserne de La Poya), Grolley, Corbières, Guggisberg, Schönberg, Drognens et au Gibloux. Dommage que je n’étais pas à La Poya, j’aurais pu rendre visite à Anya.

ME 19.09.2007 J-59

Debout à 0400 pour 2h de garde, puis attente jusqu’à 1130 pour l’ordre de démontage. Sgtm chef Ryser, gros con, fume des clopes au lieu de manoeuvrer l’ascenceur pour sortir les caisses de matériel du bunker afin qu’on puisse tous se casser de ce bled. On aura fini à 1400, après le démontage de la ligne LWL de merde tirée la veille. On fait un petit arrêt à Düdingen pour un ravitaillement (coca + glace magnum + m&ms), pour arriver finalement vers 1520 à la Montagne de Lussy (encore!) pour la remise de l’étandard. Mon plt m’autorise à retourner directement à Moudon pour rendre le matériel.

Le soir, c’est le traditionnel souper de compagnie. Pour une fois, j’aurais mieux fait de faire l’asocial (comme à mon habitude normalement) et me casser directement après avoir mangé, parce que le commandant, qui nous quitte à la fin du cours de répétition, me remercie devant toute la compagnie (250-300 pers.) pour mes efforts lors du cours de répèt de La Lécherette en 2005 où j’avais été chef de section. Il m’a même offert… un stylo Caran d’Ache… super…

JE 20.09.2007 J-58

0545 réveil, départ prévu vers 0615 (effectif 0645) pour Grolley pour la rédition du matériel. Les frustrations habituelles avec les employés de l’arsenal et leurs horaires impossibles…

VE 21.09.2007 J-57

…attente du licenciement. Rien fait de toute la journée! Putain c’est pénible.

BILAN

Quelques points à relever pour cette cuvée 2007: