Hi, I’m Manu.

I used to have a blog a couple of years ago. I have to admit that I missed it a little, so I decided to go back at it in 2014. I write about a bunch of different topics.

Why “plothole.net”? As defined on wikipedia,

a plot hole, or plothole is a gap or inconsistency in a storyline that goes against the flow of logic established by the story’s plot, or constitutes a blatant omission of relevant information regarding the plot, sometimes even contradicting itself. These include such things as unlikely behaviour or actions of characters, illogical or impossible events, events happening for no apparent reason, or, statements or events that contradict earlier events in the storyline.

This definition suits my life pretty well.

Here are a couple of links if you want to know more about me:

And last but not least, here is my resume.

Thanks for reading.

N.B. this site has been tested on the most recent versions of Safari and Chrome on Mac OS X, as well as Safari on iOS. If something seems broken on one of those browsers, shoot me an email. If you’re using another browser, I’m sorry. I don’t find fixing browser quirks very interesting, I do enough of it professionnally.

Ma première alleycat

Depuis des années je voulais participer à une alleycat1. Mais comme pour beaucoup de chose, je n’osais pas. Peur des gens, peur de ne pas avoir le niveau, même si au final c’est surtout pour le fun et pour la sensation grisante de rouler n’importe comment dans le trafic. Puisque cette fois la course était organisée par des potes, il n’y avait plus aucune raison de ne pas y participer. J’avais initialement publié cet article sur Facebook. Je trouve cependant qu’il mérite aussi sa place sur mon site. Voici donc le récit de ma première alleycat.

Samedi 16 novembre 2013 a eu lieu l’alleycat de départ de Marc et Flav. Le rdv est donné entre 17h et 18h à la Place St Gervais. Il y a une quarantaine de participants! Je m’attendais plutôt à une quinzaine, mais tant mieux. Il y a des lyonnais, des lausannois, des vélopostaliens etc. Le départ est donné vers 18h05. Un billet placé sur notre vélo cadenassé donne le lieu où on va devoir récupérer le manifest. C’est Passage du Simplon 5-7. Première boulette, je passe par Bel-Air et remonte la Rue du Rhône à contresens. Au final, je ne pense pas que j’ai perdu beaucoup de temps, surtout avec le trafic sur le Pont du Mont-Blanc.

Le manifest
Le manifest

Deuxième boulette, je ne prends pas le temps de lire le manifest en entier. J’ai lu juste la première moitié de la page A4, donc pas le texte sur le checkpoint spécial “Arbre”, ni la section “Bonus”. Je pense que c’est un peu le piège avec les alleycats. Tu sais que tu devrais prendre 2-3min après avoir reçu le manifest pour tout bien lire et te faire un itinéraire. Mais y a toujours la pression des premiers gars qui partent. Tu te dis que putain faut que tu y ailles aussi. Je suis donc parti direction Plateau de Frontenex. C’est Loris qui tient le checkpoint.

Je pense que je suis dans les premiers. Je m’arrête 30sec pour chercher sur mon iPhone les adresses que je ne connais pas: Parc Bertrand et Chemin des Vignes. Pendant ces 30sec, entre 5 et 10 gars me dépassent! Dafuck! J’en entends crier “Parc Bertrand!”, et effectivement c’est la suite logique du parcours. J’attaque, en évitant le plus possible les gros carrefours. Ça a bien réussi je pense. C’est Josh (de Prométhée) au Parc Bertrand qui nous attend.

Next up: Tour de Champel. Avec les travaux du CEVA et ses routes fermées, je décide que c’est mieux de descendre un peu pour arriver sur l’Avenue de Champel pour remonter après. Encore une fois, je pense que c’était la bonne décision. Arrivé à la Tour de Champel, Marc et sa copine nous demandent de gonfler un ballon et le mettre dans notre sac. Il doit arriver entier à l’arrivée pour avoir les points.

Je décide d’enchaîner sur Arcoop en longeant l’Arve jusqu’au pont au bout de la Rue de Carouge, Place d’Armes etc. Fanny nous accueille au checkpoint. J’arrive seul, je croise et vois de moins en moins de gens. A mon avis, à ce moment, Max et Lucas sont encore derrière moi.

Prochain checkpoint sur ma liste: Chemin des Vignes. Je ne sais pas exactement où c’est! En cherchant sur l’iPhone tout à l’heure j’ai vu que c’est à côté de la Rampe du Pont-Rouge. Je décide donc de monter la rampe et de voir une fois arrivé en haut. Seulement voilà, arrivé en haut, y a 2 types qui me demandent si j’ai des outils pour réparer une crevaison! Hé les mecs, faut venir équipé à une alleycat! Je perds un peu de temps en fouillant dans mon sac (sacoche dans sacoche dans sac) pour leur filer ma boîte à rustines. C’est reparti! En fait, le Chemin des Vignes est un peu plus bas. A sa sortie, je croise Max et Lucas qui ont fait le bon choix, probablement en toute connaissance de cause, et sont directement monté par le Chemin des Vignes. J’ai donc d’une part fait un détour et d’autre part perdu du temps avec la crevaison de l’autre gars. A ce checkpoint, c’est Rico. Si j’avais lu la section “Bonus” du manifest, j’aurais su qu’il fallait lui amener une bière. Tant pis. Apparemment peu de personnes l’ont fait.

SPOILER ALERT! Tu peux cliquer sur le plan pour voir une carte des checkpoints. Evidemment ceci n’était pas disponible pendant la course.
SPOILER ALERT! Tu peux cliquer sur le plan pour voir une carte des checkpoints. Evidemment ceci n’était pas disponible pendant la course.

Prochain stop: Route de Chancy 87. Où est le numéro 87? Je sais qu’au 88 se trouvent les Institutions. Mais comme souvent il y a un décalage entre les numéros d’un côté de la route et de l’autre, et comme je ne vois pas de numéro depuis le côté pair (bah ouais, il fait nuit), j’ai continué un bout. Un bout un peu trop long. Je me retrouve à la Mairie d’Onex, numéro 131! Haha! J’aurais en fait directement dû remonter la piste cyclable de la Route de Chancy du côté impair, à contresens, pour éviter ce détour. Au final, le 87 est quasi en face du 88. Merde. C’est Layko qui tient le poste avec sa copine, et du vin chaud. Ce n’est pas bon le vin chaud, mais la course donne soif et à ce stade, tout passe. Il nous donne un spaghetti qu’il faut ramener intact.

A ce moment je sais qu’il me reste les 2 checkpoints du Seujet et celui des Charmilles. Je me dis que ce serait le bon moment de lire en quoi consiste celui de l’”Arbre”. En y repensant, c’était vraiment très con de le faire aussi tard dans la course. Mais j’ai eu du bol parce que c’était pile le bon moment pour le faire. Comme un con, je roule jusqu’au Pont Wilsdorf un spaghetti à la main. Je m’arrête au checkpoint, range mon spaghetti. Michael me donne une feuille et un crayon et me dit que l’arbre en question est un platane. Super, je sais pas à quoi ça ressemble, un platane. En partant, je lui fais une remarque comme quoi il est écrit sur le manifest qu’il faut “décalquer” le nom, en me disant qu’ils ont déconné en demandant de décalquer. Que juste recopier le nom suffirait. J’allais regretter mon raisonnement.

Je traverse Plainpalais, fais encore quelques rues à contresens et arrive dans le Parc des Bastions, devant ce fameux platane. Max est déjà là, en train de recopier le nom latin. Je fais donc pareil. Max repart et Lucas arrive. Lucas fait comme moi. On part quasi en même temps direction Quai du Seujet. Je trace et je sème Lucas. Je dépasse même Max qui s’est arrêté au resto en face de l’Usine. Sur le moment je ne comprends pas que c’est pour les bonus, vu que je ne les ai toujours pas lus. No comment. Au pied de l’ascenseur du Seujet, Yoann est au checkpoint et fait un peu le cachotier.

Apparemment on a interdiction de prendre l’ascenseur. Donc sprint direction l’arrivée de l’ascenseur où Roberto fait une fondue. Il me dit que si je redescends au départ de l’ascenseur prendre un bout de pain et le lui amène, j’ai un bonus “comme c’est écrit sur le manifest”. C’est à ce moment, enfin, que je lis la fin du manifest! Bon bah, j’oublie tous les bonus sauf celui des 4 bières à amener à la cyclo. Je roule un peu trop tranquillement jusqu’au Parking des Charmilles, en réfléchissant à où je peux trouver de la bière un samedi soir à 19h. Je n’ai pas l’habitude d’acheter de l’alcool, et encore moins en dehors des heures des magasins!

Fabian au checkpoint des Charmilles a l’air enthousiaste quant à ma position. En descendant la Rue de Lyon direction cyclo, je m’arrête à la station service Coop pour prendre des bières. Je n’avais juste pas vu que c’était des bières sans alcool. Je serai chanceux car les juges (Flav et Yoann) vont les compter. J’arrive à la cyclo après 1h06 de course. Je pense que j’aurais pu et dû tirer un peu plus à la fin, après le checkpoint de Roberto. Ça m’a un peu énervé et démotivé que je n’ai pas lu le manifest jusqu’au bout, et je me suis dit que les gars qui arriveraient avant moi auraient fait les bonus. Il s’avère que seul Max est arrivé avant moi. Probablement 2–3min avant. Juste après moi était Lucas. Le problème est qu’aucun de nous 3 n’a décalqué le nom latin du platane! Du coup, on a grillé 50pts sur notre score final.

Le tracé de Clément sur Strava, très similaire au mien. Après Onex, je suis descendu à Plainpalais puis monté aux Charmilles alors qu’il a fait l’inverse.
Le tracé de Clément sur Strava, très similaire au mien. Après Onex, je suis descendu à Plainpalais puis monté aux Charmilles alors qu’il a fait l’inverse.

Morale de l’alleycat: lire le manifest en entier, rechercher les adresses inconnues et se faire l’itinéraire complet avant de s’élancer. Vraiment. Et peu importe si les autres s’élancent avant. Mais c’était très très fun, et c’est ça l’essentiel. Merci à Marc et Flav, et à tous ceux qui ont tenu un checkpoint dans le froid!

  1. Course à vélo illégale dans la circulation urbaine, avec des points de contrôles et des challenges débiles. Ça nécessite en général une bonne connaissance de la ville, d’où la popularité de la discipline dans les milieux de coursiers à vélo.