Hi, I’m Manu.

I used to have a blog a couple of years ago. I have to admit that I missed it a little, so I decided to go back at it in 2014. I write about a bunch of different topics.

Why “plothole.net”? As defined on wikipedia,

a plot hole, or plothole is a gap or inconsistency in a storyline that goes against the flow of logic established by the story’s plot, or constitutes a blatant omission of relevant information regarding the plot, sometimes even contradicting itself. These include such things as unlikely behaviour or actions of characters, illogical or impossible events, events happening for no apparent reason, or, statements or events that contradict earlier events in the storyline.

This definition suits my life pretty well.

Here are a couple of links if you want to know more about me:

And last but not least, here is my resume.

Thanks for reading.

N.B. this site has been tested on the most recent versions of Safari and Chrome on Mac OS X, as well as Safari on iOS. If something seems broken on one of those browsers, shoot me an email. If you’re using another browser, I’m sorry. I don’t find fixing browser quirks very interesting, I do enough of it professionnally.

Job search

J’ai été embauché chez ELCA Informatique directement à la sortie de l’EPFL en mai 2004. Evidemment, on se dit d’un côté que c’était une chance, mais d’un autre, ça signifie que du haut de mes 33 ans, je n’avais aucune expérience de recherche d’emploi. En 2011 j’avais passé des entretiens téléphoniques chez Zynga1 et Sencha alors que j’étais encore employé chez ELCA Informatique, resp. SecuTix. Mais c’est tout. Après ces quelques derniers mois de recherche, je peux dire qu’au final, ce n’est pas très compliqué mais assez chronophage. Les délais de réponse s’additionnent très rapidement et les semaines défilent.

J’ai envoyé des candidatures pour quelques postes alors que je bossais encore comme coursier chez Krick. Les entreprises que j’ai contactées étaient mes premiers choix. J’aurais beaucoup aimé travailler pour l’une d’elles mais le destin en a décidé autrement. Pour deux d’entre elles, j’ai profité de mon temps partiel chez Krick pour rédiger des candidatures un peu spéciales. J’en parle un peu plus bas.

Au total, j’ai postulé à Genève, Lausanne et Zurich, en français, anglais et allemand, via email, Twitter, des formulaires de contact, LinkedIn et des systèmes de gestion d’offres d’emploi. J’ai envoyé 22 candidatures seulement. J’ai reçu 11 refus, soit la moitié. J’ai de mon côté également refusé 3 propositions, dont une avec passablement d’hésitation. Il y a 7 mauvais élèves qui n’ont pas donné signe de vie, malgré de multiples relances pour certains. Enfin, j’espère que j’ai trouvé chaussure à mon pied avec Doodle.

Pour illustrer l’aspect temporel de ma recherche d’emploi, j’ai fait le schéma ci-dessous que j’espère être assez explicite. Le code qui sert à le générer se trouve ici. Une version taille réelle du schéma peut être visionnée ici. Je suis conscient qu’un écran de mobile est trop petit pour bien l’afficher. Les icônes utilisées ont été trouvées sur iconmonstr.com.

Pour conclure, comment aurais-je pu améliorer ma recherche? Vu que se sont écoulés quasiment 3 mois, je dirais que la prochaine fois, je commencerai à chercher alors que je suis toujours employé. L’avantage dans ma façon de procéder était que je pouvais me rendre à mes 10 entretiens n’importe quand, et je profitais de mes voyages à Zurich pour voir mes soeurs ou mes grand-parents. Une autre importante erreur que j’ai commise, à deux reprises, est de m’arrêter de chercher dès qu’une opportunité commençait à se présenter très concrètement. Beaucoup de temps est perdu si l’opportunité tombe à l’eau. Enfin, le sujet critique du salaire n’a souvent été abordé que trop tard dans le processus. Etre exigeant à ce niveau n’est à mon avis pas une question d’avarice, juste de respect du travail accompli. Même si j’ai de la peine à comprendre pourquoi certaines activités sont mieux rémunérées que d’autres, un employeur qui propose un salaire très en dessous de la moyenne manque de respect. L’Office Fédéral de la Statistique fournit un outils qui permet de connaître les salaires pratiqués: Salarium. Comme toutes les statistiques, c’est à prendre avec un pincée de sel, mais donne une bonne indication.

  • Accusé de réception de la candidature Accusé de réception de la candidature
  • Exercice exigé par l’entreprise Exercice exigé par l’entreprise
  • Nombre de jours écoulés Nombre de jours écoulés
  • Refus de la candidature Refus de la candidature
  • Envoi de la candidature Envoi de la candidature
  • Proposition de contrat Proposition de contrat
  • Signature du contrat Signature du contrat
  • Relance de ma part Relance de ma part
  • Refus de ma part Refus de ma part
  • Status inconnu Status inconnu
  • Entretien Entretien

Antistatique

J’avais repéré Antistatique lors d’un meetup UX Romandie il me semble, en regardant un peu les profils Twitter des gens présents. C’est ma façon inefficace de faire du networking je suppose. J’avais prévu de postuler chez eux plus tard, mais ils proposaient un poste de développeur à 60%. Je me suis dit que ça se combinerait bien avec le job de coursier. Puisqu’ils cherchaient une personne avec de l’expérience Drupal et Symfony, je n’étais pas vraiment le bon candidat.

Atipik

Atipik était l’agence où travaillait Loris Grillet, dont j’ai assisté à la présentation lors d’un Creative Mornings de Genève. Comme j’avais du temps avec mon job de coursier à temps partiel, je me suis amusé à faire une présentation2 avec impress.js. Ça ne devait pas faire assez professionnel, puisque je n’ai jamais reçu de réponse de leur part.

SQLI Agency

Jérémie Fontana, un des organisateurs des Creative Mornings de Genève, travaille comme directeur artistique chez SQLI Agency. Dans le passé, alors que j’étais encore employé chez SecuTix, il avait déjà posté des offres d’emploi sur Twitter auxquelles j’avais réagi en disant que ça me tentait bien. En automne 2013, il refait le coup, mais cette fois je décroche un entretien avec lui et leur responsable du développement. Ils me disent qu’ils m’enverront un test, puis aucune nouvelle, malgré quelques relances. Dommage.

Graf Miville

Graf Miville était le destinataire d’un pli quand je bossais comme coursier. J’ai noté le nom de l’entreprise et vérifiais régulièrement s’ils n’avaient pas un poste à pourvoir. Lorsque ce fut le cas, leur page de description du job m’a donné l’idée de faire une petite animation3. J’en ai profité pour essayer un peu les animations en HTML, et me disais que le tout démontrerait à la fois ma motivation et mes capacités. Ils ont apprécié, mais ont refusé ma candidature parce que je ne correspondais pas totalement au profil recherché. Ce qui était vrai, certes.

RTS

J’ai postulé à la RTS simplement parce que j’ai toujours eu une certaine fascination avec le milieu de l’audio-visuel, ou plutôt de l’image. Ma candidature était probablement un peu maladroite, et je n’ai jamais eu de nouvelles.

Procab Studio

C’est marrant, je ne me rappelle plus du tout du pourquoi ni du comment j’ai postulé chez Procab Studio.

local.ch

Il me semble que c’était Nico qui m’a pointé vers local.ch à Zurich. La place est d’ailleurs toujours vacante. C’était ma première candidature en anglais.

Bugbuster

Je connaissais Olivier Crameri et Renault Lecoultre de Bugbuster via mon ancien job, puisque l’application mobile que je développais leur servait de cobaye de test pour leur produit. Ils étaient à la recherche de développeurs en automne, mais lorsque je les ai contacté, tous les postes étaient occupés.

Liip

Liip était encore une entreprise que j’avais repérée lors d’un meetup JavaScript ou UX Romandie. J’ai postulé début janvier chez eux à Lausanne et Zurich. Leur mentalité, façon de travailler, organisation etc. me semblaient vraiment bien. Je me disais que Liip avait rejoint les rangs de Atipik, SQLI ou de la RTS, donc des entreprises qui ne donnent pas de réponse, lorsqu’après 6 semaines, on m’a convoqué à un entretien à Zurich avec le responsable du développement et un manager. Ça s’est bien passé et j’ai décroché un second entretien, au format un peu spécial: 6 discussions de 20 minutes avec 6 personnes différentes, pour déterminer si je m’intégrerais bien à l’entreprise. J’ai parlé à 2 personnes qui font de la UX, 3 développeurs et 1 product owner. J’ai jonglé dans l’ordre entre suisse allemand, anglais (avec une portugaise puis une anglaise), allemand, allemand et anglais et enfin encore du suisse allemand. Ils ont quasiment tous été intrigués par ma mention de LEGO sur mon CV. Marrant. Sinon, c’était intéressant comme méthode d’embauche. Au final, j’ai refusé le poste parce que celui avec lequel il était en concurrence chez Doodle était tout aussi intéressant, mais mieux payé. J’avoue que ce n’était pas du tout une décision facile à prendre.

Goodwall

Goodwall est une startup genevoise qui proposait un poste de développeur. Je pense qu’il y a 10 ans, j’aurais accepté ce poste sans broncher. Mais là, je me dis que je n’aurais pas eu la motivation et l’énergie nécessaire au démarrage d’une startup. Sans parler du salaire proposé, qui était 48% de ma précédente paie (avec des parts de la startup, certes).

SpotMe

J’ai répondu à une offre de SpotMe sur LinkedIn. A part un accusé de réception, je n’ai plus rien entendu.

paper.li

Nico, encore lui, m’a fait remarquer que paper.li pourrait avoir un poste ouvert. J’ai contacté Reynald, un ancien collègue de SecuTix, qui m’a mis en relation avec un des co-fondateurs. J’y ai passé plusieurs entretiens très agréables. Puisque je postulais pour designer et pas développeur, on m’a demandé de faire quelques exercices pour voir si je pouvais m’adapter. J’ai aussi eu droit à un test de codage. Finalement, on m’a dit que mes capacités et connaissances n’étaient pas négligeables, mais malgré tout insuffisantes. J’étais déçu parce qu’une évolution dans le domaine de l’UX m’aurait vraiment intéressée.

Expedia

Encore et toujours Nico qui me rend attentif à un poste chez Expedia à Genève. J’y postule sans grande conviction.

LEGO

Puisqu’il y avait un poste de Senior Frontend Developer à pourvoir, j’étais obligé d’envoyer une candidature à LEGO. Mais c’était au Danemark et j’avais certainement de la concurrence plus locale et compétente. Peut-être qu’en postulant comme ceci j’aurais augmenté mes chances?

TooPixel & DevFactory

J’étais à court d’offres d’emploi alors j’ai envoyé une candidature spontanée à deux agences web: TooPixel à Genève et DevFactory à Lausanne. Les lausannois ont fait les morts, je n’ai même pas reçu d’accusé de réception. Est-ce que c’est si compliqué d’envoyer un petit email générique?

Qoqa

Nico, décidément, m’avertit que Qoqa cherche du monde. J’ai essayé de leur envoyer une candidature un peu originale. J’ai profité aussi de leur faire parvenir le portfolio préparé initialement pour paper.li. Mais je n’ai pas été retenu.

Doodle

J’ai accepté un poste chez Doodle, resp. BookMe. Je suis curieux et impatient de voir ce que ça va donner!

Station, Notch Interactive & Serranetga

Puisque j’ai postulé pour Doodle à Zurich, je me suis dit autant essayer dans d’autres entreprises de la ville. J’ai consulté une liste du Best Of Swiss Web pour choisir mes cibles. J’ai écrit une candidature en allemand – pas facile! – que j’ai envoyée à Station, Notch Interactive et Serranetga. Notch a refusé au bout d’une semaine, Serranetga n’a donné aucun signe de vie et Station m’a invité à un entretien au bout d’un mois. Je suis allé les voir un jour où j’avais un rendez-vous chez Liip. L’entreprise m’ont donné une excellente impression, mais son patron, mon interlocuteur, m’a avoué que même lui avait un salaire inférieur à ce que je gagnais chez SecuTix.

Hortis

Puisque j’étais déçu par la proposition de Liip et avant de recevoir la réponse de Doodle, Nico m’a mis en relation avec une connaissance à lui chez Hortis. Je n’ai pour l’instant pas eu de nouvelles, mais de toute manière j’ai accepté le poste chez Doodle.

  1. une amie travaillant chez Zynga, Serena, m’avait recommandé

  2. source code on GitHub

  3. source code on GitHub