Hi, I’m Manu.

I used to have a blog a couple of years ago. I have to admit that I missed it a little, so I decided to go back at it in 2014. I write about a bunch of different topics.

Why “plothole.net”? As defined on wikipedia,

a plot hole, or plothole is a gap or inconsistency in a storyline that goes against the flow of logic established by the story’s plot, or constitutes a blatant omission of relevant information regarding the plot, sometimes even contradicting itself. These include such things as unlikely behaviour or actions of characters, illogical or impossible events, events happening for no apparent reason, or, statements or events that contradict earlier events in the storyline.

This definition suits my life pretty well.

Here are a couple of links if you want to know more about me:

And last but not least, here is my resume.

Thanks for reading.

N.B. this site has been tested on the most recent versions of Safari and Chrome on Mac OS X, as well as Safari on iOS. If something seems broken on one of those browsers, shoot me an email. If you’re using another browser, I’m sorry. I don’t find fixing browser quirks very interesting, I do enough of it professionnally.

journalisme à sensation

y a des journalistes qu’il faudrait flinguer. Voici un article paru dans le Matin Bleu du 18 mai 2007:

Motos et scooters peuvent investirles bandes cyclables

Genève – Selon la jurisprudence, tous les deux-roues ont le droit d’utiliser les bandes cyclables et de remonter les files de voitures.

“Les gens ne le savent pas, mais tous les deux-roues ont le droit de circuler sur les bandes cyclables. Un arrêté du Tribunal fédéral daté du 18 janvier 1994 va dans ce sens.” C’’est Eric Stauffer, bouillant député du Mouvement Citoyens Genevois et secrétaire de l’’Association de défense des scootéristes et motocyclistes, qui l’’affirme. “Cet arrêté fait jurisprudence et s’’applique à tout le pays”, confirme l’’avocat Guy Zwahlen, spécialiste en circulation routière. Mais, pour l’’homme de loi, également président de la section cantonale du TCS, il convient d’’être très précis: “Ce texte implique que les scootéristes et les motards ne dépassent pas les 30 km/h et ne pénalisent pas la circulation des cyclistes.” Dans la pratique policière, c’’est moins évident. “Notre hiérarchie a connaissance de cet arrêté, reconnaît Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police genevoise. Les agents ne sont donc pas censés verbaliser ceux qui circulent sur une bande cyclable. Il peut toutefois arriver qu’’un gendarme interprète la chose différemment et verbalise. En cas de litige, le présumé coupable peut faire opposition.” A Lausanne, on admet volontiers que les véhicules puissent circuler sur les bandes cyclables, mais pas remonter une file de voitures. “L’’arrêté n’est pas très clair, explique Philippe Jaton, porte-parole de la police vaudoise. Les agents peuvent donc verbaliser.” Pour Guy Zwahlen, “ce serait un abus de pouvoir et il doit être contesté”.

Didier Tischler

cet article me fait bondir pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il met en titre une interprétation de la loi, et non la loi, parce que, comme le dit Philippe Jaton, “l’arrêté n’est pas très clair”. En effet, depuis quand est-il autorisé de remonter une file de voiture avec un scooter par la droite? Ensuite, ce que le lecteur moyen du Matin Bleu va retenir de l’article, c’est qu’il a le droit de circuler sur les pistes cyclables, un point c’est tout. Il va sagement ignorer les nuances mentionnées, à savoir qu’il ne faut pas circuler à plus de 30km/h et ne pas pénaliser les cyclistes. Je n’ai jamais vu de scootériste rouler à moins de 30km/h. La seconde condition est on ne peut plus subjective. Qu’entend-on par “pénaliser les cyclistes”? Personnellement un scootériste me pénalise même lorsqu’il roule là où il est sensé, donc sur la route, puisque son engin bruyant dépose des petites particules cancérigènes dans mes poumons. Son attitude de “je-me-fous-en-tête-de-file-au-feu-rouge” pour “accélérer-comme-un-trisomique-jusqu-au-prochain-feu-rouge” use mes nerfs aussi (ce sont d’ailleurs souvent les costard-cravatte de la 40aine qui sont les pires, pas les jeunots de 16ans).

J’en ai parlé à Monsieur Genevavelo, dégoûté aussi, qui a dit qu’il allait investiguer la chose. En attendant, je vais continuer à rouler moins vite et zig-zaguer à chaque fois que j’entends un scooter rouler derrière moi sur une piste cyclable. RRaaahhhh!

NB: je dis scooter, mais tout est valable pour les motos aussi!